Ville Mont-Royal, info@resileste.com

© 2017 par Corinne Zacharyas, Ph.D.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube Social  Icon

Gestion du Stress

C’est quoi le gestion du stress ? Le stress prend-il trop de place dans votre vie ? C’est le temps de vous occuper de votre stress.

La clinique RESILESTE vous propose les bonnes manières de dire au revoir au stress chronique et à l’anxiété destructive qu’il génère.

 

Le stress, au départ, nous en avons tous besoin pour fonctionner. Il n’est pas négatif quoiqu’on en pense. C’est la quantité de stress qui génère des soucis, car il devient alors le terreau de l’anxiété. Pourquoi ? Parce que sous un stress permanent, la personne développe un trouble d’adaptation chronique. Elle ne parvient plus à être efficace même pour des choses de base. Elle devient rapidement submergée même avec des banalités. Ses effets augmentent insidieusement avec le temps pour devenir de plus en plus handicapants.

C’est Hans Selye, nommé le père du stress, qui a défini ce syndrome de stress permanent.

La définition- Gestion du Stress

À chaque fois qu’une personne vit un évènement dit stressant, elle subit un choc. Cela génère dans le corps une réaction d’alarme qui envoie des signaux qui se traduiront par des symptômes spécifiques comme des palpitations, de la transpiration... mais aussi une incapacité à accéder, à tout le moins temporairement, à nos capacités mentales pour faire face à ce qui se passe. Puis l’organisme se ressaisit, c’est le contre-choc. Mais si la personne reste dans un état tendu, l’organisme continue d’être en vigilance et d’utiliser toute son énergie pour faire face à la menace, ce qui fragilise son organisme alors qu’elle résiste à ce qu’elle vit. D’autres évènements viendront s’ajouter, d’autant que la personne est de plus en plus sensible à ce qui l’environne. Un véritable cercle vicieux qui amène à de l’épuisement. C’est la détresse ! Ce stress met la table à d’autres problématiques comme l’anxiété, mais aussi les crises de panique.

Anxiete to Stress - Gestion du stress

Mais l’inverse est vrai aussi, l’anxiété est une cause d’incapacité à bien gérer son stress dans la mesure où on anticipe un futur hypothétique et jugé négativement en plus. Quand on ne parvient pas à contrôler ce qui génère l’anxiété, on se retrouve à être beaucoup plus sensible aux moindres demandes environnantes.

Chacun le vit différemment, car cela dépend de sa perception. Chacun est capable de gérer une quantité finie de stress au-delà de laquelle c’est la surcharge. Cette quantité varie d’une personne à l’autre. La surcharge, dès qu’on y touche, aura un impact sur la qualité de vie de la personne.

Effets de surcharge de stress- Gestion du Stress

L’une des grandes conséquences de la surcharge de stress est l’épuisement. Mais bien d’autres choses précèdent cet écroulement de la personne face au stress.

La personne fonctionne mal, de manière inefficace, en se fatiguant de plus en plus.

La personne vit de plus en plus de symptômes physiques : des maux de tête, de ventre, des nausées, des palpitations, des sueurs, des difficultés à respirer…

La personne est plus irritable, colérique. Elle est moins capable de s’ajuster sur le plan relationnel ce qui va générer plus de conflits, pas qu’elle aura forcément créés elle-même, mais qu’elle risque d’alimenter par la rigidité que son stress va provoquer.

La personne comprend moins bien les demandes qui lui sont faites. C’est un point majeur dans le vécu du stress. Tout devient compliqué, voire incompréhensible pour elle. Elle ne peut plus répondre aux demandes, car elle ne parvient plus à comprendre la demande initiale.

La perception des demandes est très importante dans la gestion du stress, car la surcharge de stress est fonction des demandes et des ressources que l’on pense avoir. L’impact sera dévastateur au travail dans la mesure où la balance de ressources en rapport avec les demandes penchera plus du côté des demandes.

Plus le temps passe, plus la personne s’enlise dans une incapacité à s’adapter à la moindre demande tellement la charge de stress pèse lourd. Ce qui au départ était favorable est devenu nuisible. Mais il s’agit toujours de la même chose : le stress. La différence, c’est la quantité. Les ressources ne suffisent pas pour compenser la quantité de stress à gérer.

Mais en plus la personne s’en inquiète, elle devient anxieuse de la moindre chose qui pourrait la déstabiliser davantage, du fait qu’elle risque de paraitre incompétente, ce qui à la longue sera véridique vue son état. En plus du stress s’installe une anxiété si elle n’était pas déjà présente au départ. C’est la détresse du corps et de l’esprit !

 

Remède-Gestion du Stress

Pourtant, il est possible de sortir du piège même quand il est déjà bien enclenché. Durant la surcharge de stress, la personne s’est désorganisée, est devenue non efficace et a aussi tendance à procrastiner du fait de son incapacité à gérer cette charge. Il lui faut plus de temps pour réaliser les mêmes tâches que si elle ne vivait pas cette charge.

Et en plus, sous cette pression, elle est la moins bien placée pour prendre les meilleures décisions quant à ses besoins, tentant encore et encore de répondre à toutes les demandes réelles ou perçues. Avec le temps, la personne va même jusqu’à s’imposer des demandes supplémentaires, croyant que cela la sauvera du problème.

Il faut réinstaurer des éléments d’efficacité et des soupapes de sécurité pour relâcher la pression. C’est comme un presto, si vous augmentez encore et encore la pression sans jamais réguler le piston, il va finir par exploser. Un des problèmes avec le vécu de stress c’est le blocage de la soupape de sécurité. Vivre du stress n’est pas un problème, cela fait partie des aléas de la vie. Ne pas pouvoir s’en décharger est le véritable problème. La soupape de sécurité est grippée. Elle n’a pas servi suffisamment, a été négligée. Le mécanisme n’a plus la même fluidité, la même facilité à déclencher. Question d’habitude !

Dans le fond il suffirait de réintroduire de l’espace dans toute cette surcharge. Mais si c’était aussi simple, ça se saurait. Quand le stress est bien implanté, la personne ne parvient plus à voir les petits trucs simples pour s’en sortir et le cercle vicieux fait en sorte que la moindre affaire devienne une montagne insurmontable. C’est ainsi que les demandes au travail, pourtant normales, deviennent démesurées aux yeux de la personne qui parvient de moins en moins à effectuer ce qu’elle serait tout à fait en mesure de faire sans cette surcharge. Là cela s’aggrave, car elle devient alors incompétente. À terme elle risque de perdre son emploi si elle ne part pas en congé maladie avant.

Pourtant, la solution ultime est si facile d’accès : remettre de l’espace dans l’engrenage.

 

À la clinique RESILESTE

À la clinique RESILESTE la personne réapprend à mettre de l’espace dans sa vie. De très mauvaises habitudes se sont installées pendant un bon bout de temps avant d’aller consulter. La personne en surcharge de stress a bien tenté de rationaliser le problème. Mais souvent cela ne suffit pas. Se rendre compte qu’on vit sous pression, c’est une bonne chose, mais sans action cela ne sert à rien.

À la clinique RESILESTE la personne fait deux choses :

  • Travailler sur les éléments qui l’amènent à se surcharger ou se sentir surchargée

  • Apprendre de nouvelles habitudes pour éviter de retomber dans le piège.

 

Pourquoi attendre ? La santé n’a pas de prix

Bien souvent, une grosse partie du problème appartient à la personne elle-même plus qu’au milieu de travail où elle se trouve. Et quand bien même le milieu manque à fournir un environnement calme et porteur de bonnes attitudes, chacun qui y œuvre prend des habitudes qui souvent lui desservent. On se rend compte que la personne a des croyances spécifiques qui l’amènent à agir d’une manière contreproductive pour elle. Ce n’est pas de la mauvaise volonté. Cela est issu du fait que les premières surcharges de stress ont compressé les capacités mentales, modifiant les chemins d’accès vers les meilleures stratégies. Malgré elle, la personne se nuit en croyant s’aider. D’où l’accompagnement salutaire à la clinique.

Alors si vous vous sentez en surcharge de stress, sachez que vous aurez besoin d’aide. Plus vous attendez, plus vous risquez de nuire à votre crédibilité professionnelle et plus vous ancrez un terrain anxieux. Une fois qu’un tel terrain est installé, c’est comme un programme qu’on ne peut plus enlever. On peut le désactiver, mais il reste là et il pourrait être réactivé par d’autres occasions à moins d’apprendre des stratégies gagnantes pour éviter d’activer encore et encore son programme d’angoisse.

Et plus vous attendez, plus vous risquez aussi de subir les réactions automatiques de votre corps via des crises de panique. Elles sont souvent effrayantes et rendre la personne totalement incapable de fonctionner.

À terme, il en coûtera encore plus cher par le fait même que vous pourriez ne plus pouvoir gagner votre vie normalement.

Alors, pourquoi attendre ? La santé n’a pas de prix.

Un des avantages majeurs de la clinique RESILESTE

Un des avantages majeurs de la clinique RESILESTE est la rapidité de changement. Dès que la personne s’implique dans le processus, elle retrouve une capacité fonctionnelle non négligeable.

La clinique RESILESTE reçoit également pour d’autres problématiques telles que l'anxiété, l'angoisse et les crises de panique, la gestion de la colère, les conflits voire le harcèlement, le deuil... Il y a toujours moyen d’en sortir, dès que vous le décidez.